C’est un nouvel effet « ricochet » de toute cette histoire: mes légumes ne sont pas bio !
Enfin, si, ils le sont. Je n’ai juste pas le droit de les vendre comme tels …

20151105_122112_resultat
(une carotte de 1kg, la preuve !)

Explication !

L’organisme de certification m’a appelé vendredi suite à un contrôle dans l’un des magasins que j’approvisionne de temps à autre.
Il se trouve que moi, en tant que maraîcher indépendant, je ne suis pas encore « en bio »; mon terrain étant en <<1ère année de conversion>>.
Et donc, bien que les légumes aient été cultivés sur une parcelle convertie en bio, au moment où mes petites (!) mains les récoltent, ils perdent ce statut « bio » et redeviennent des légumes dits « conventionnels » …

Quand on pense que la réglementation autorise les cultures bio et « non-bio » au sein d’une même exploitation, le stockage des produits côte-à-côte (c’est d’ailleurs le cas dans le hangar de la SCIC qui éberge/a ébergé du miel non-bio), on se dit qu’on marche sur la tête …

En tout cas, bio ou pas, les rats gondins, eux, ne se font pas prier pour dévaster mes dernières carottes …


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.